Objectifs

L’Observatoire Aquitain de la Faune Sauvage est un dispositif dédié à la coordination et à la valorisation des informations faunistiques en Aquitaine. Il a pour vocation d’améliorer l'échange d'informations, l'accès à la connaissance et l’identification des enjeux liés à la préservation de la faune sauvage et de ses habitats.

Par son rôle d'observatoire et de plateforme régionale d'échange de données, c’est un centre d’appui technique pour les décideurs publics et les acteurs régionaux.

Ses principaux objectifs sont de :

  • structurer, développer et animer un réseau d'acteurs 
    • Coordonner ou faciliter la coordination de projets sur la faune à l'échelle régionale
    • Identifier les besoins et apporter un appui technique aux acteurs dans leur diversité, leurs approches et leurs missions
  • Mettre en place et encourager la mutualisation des données et de l’expertise 
    • Aider à la standardisation et à la structuration des données naturalistes 
    • Assurer la traçabilité des données, de leur production à leur diffusion 
    • Accompagner les structures souhaitant participer au Système d'Information sur la Nature et les Paysage (SINP) en tant qu’administrateur régional du pôle faune 
  • Apporter une valorisation scientifique, fiable et partagée, à la production d’informations régionales et territoriales
    • Produire ou aider à produire des données de synthèses pour alimenter des projets d'études, de préservation et d'éducation
    • Éclairer les politiques publiques en mettant à disposition des outils d’aide à la décision

Le périmètre d’étude de l’OAFS est la région Aquitaine et la Zone Economique Exclusive (ZEE) française du Golfe de Gascogne. L’OAFS s’intéresse à l’ensemble de la faune sauvage régionale, qu’elle soit terrestre, dulçaquicole ou marine.

Ce dispositif reçoit le soutien de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement d’Aquitaine (DREAL Aquitaine) et du Conseil régional d'Aquitaine. Son portage a été confié à l'Unité Mixte de Recherche "Biodiversité, Gènes et Communautés (UMR BioGeCo), qui associe l'Université de Bordeaux et l'INRA.

ZOOM SUR

Le lancement du Système d’Information sur la Nature et les Paysages (SINP) en 2005 et celui de l’Observatoire National de la Biodiversité (ONB) en 2011 par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement (MEDDTL), ont renforcé aux niveaux régionaux et départementaux l’émergence de dispositifs d’appréhension des enjeux et d’aide à la décision en matière de biodiversité.

Lors de la réunion d’installation du Comité de Suivi Régional (CSR) du SINP en Aquitaine, ce Comité se prononça en faveur de la mise en place d’un « observatoire sur la faune sauvage » à l’image des missions confiées au Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique (CBNSA) pour la biodiversité végétale. Ce besoin de coordination sur les connaissances faunistiques en Aquitaine avait également été identifié lors de l’élaboration des Orientations Régionales de Gestion et de conservation de la Faune sauvage et de ses Habitats (ORGFH) pour l’Aquitaine en 2006.

Lancée par la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement d’Aquitaine (DREAL Aquitaine) pour une durée de deux ans – 2011/2012 -, la mission de préfiguration pour la mise en place de l’OAFS a confirmé la forte attente chez les acteurs de la faune sauvage d’une meilleure coordination de la collecte et du traitement des données, mais aussi d’une amélioration de leur diffusion et de leur valorisation.

Suite à cette construction collégiale, l’OAFS a officiellement été lancé le 1er janvier 2013 grâce au soutien de la DREAL Aquitaine et du Fond européen FEDER

Le Système d’Information sur la Nature et les Paysages (SINP) a été lancé par la Direction de la Nature et des Paysages du Ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement  (MEDDTL) en réponse aux problématiques de biodiversité portées par le Sommet de Rio (1992) et aux obligations de mise à disposition des informations environnementales prévues par la Directives INSPIRE (1999).

Il s’agit d’un dispositif partenarial entre le MEDDTL et les structures intervenant dans la production, la validation, la gestion, le traitement, la valorisation et la diffusion des informations naturalistes. Il offre un cadre méthodologique de référence et souhaite faciliter la mise en relation d’informations (protocoles, standards de métadonnées et de données, référentiels…).

Le Système d'Information sur la Nature et les Paysages (SINP) a pour objectifs :

  • de structurer les connaissances sur la biodiversité (faune, flore, fonge), les paysages, les habitats naturels ou semi-naturels et les données traduisant la règlementation ou des objectifs de gestion des espaces naturels,
  • de  mettre à disposition ses connaissances selon des modalités différenciées entre le niveau local, régional, national et selon les publics concernés,
  • de faciliter la mobilisation des connaissances sur la biodiversité pour élaborer ou suivre les politiques publiques, évaluer les impacts des plans, programmes, projets des différents aménageurs,
  • de permettre le rapportage correspondant aux engagements européens et internationaux.

Afin d’assurer une meilleure mise en œuvre, le SINP s’appuie sur le niveau régional pour l’animation des réseaux locaux de producteurs de données. Le réseau SINP régional comprend : un Comité de Suivi Régional (CSR), un Conseil Scientifique (le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel) et éventuellement des pôles thématiques.

En Aquitaine, le CSR et le CSRPN ont choisi l’Observatoire Aquitaine de la Faune Sauavge pour être le référent « Faune » du SINP régional et le Conservatoire Botanique National Sud Atlantique (CBNSA) pour référent « Flore » et "Habitats naturels".

Pour plus d'informations sur le SINP : Naturefrance

Les observatoires sur la biodiversité sont des dispositifs assurant une centralisation des informations sur la biodiversité pour améliorer le porter à connaissance, la surveillance, la gestion ou l’élaboration de politiques de préservation.
Cette mission implique un travail en réseau avec les acteurs du territoire considéré.

A l’échelle nationale, la création de l’Observatoire National de la Biodiversité (2011) a pour but de répondre aux multiples enjeux, identifiés en particulier par la Stratégie Nationale pour la Biodiversité de 2004. L’ONB assure ainsi le suivi des effets de la société sur la biodiversité et les interfaces entre la biodiversité et la société. Il s’appuie sur la connaissance de la biodiversité acquise au travers du SINP et croise ces informations avec celles issues de systèmes d'informations sur l’environnement (climat, géologie, géographie...) et la société (démographie, activités socio-économiques et culturelles, politiques conduites...). Cette démarche permet de mettre à disposition de tous des indicateurs sur l’état de la biodiversité, les pressions, les menaces, et les tendances.

Pour plus d’informations sur les indicateurs de l’ONB : Portail indicateurs

Vous pouvez retrouver la liste des observatoires régionaux sur le site Nature France : Annuaire des observatoires régionaux

  • L’Observatoire de la Flore Sud-Atlantique (OFSA)

A l’échelle de la région Aquitaine, la connaissance et la préservation de la flore sauvage et des habitats naturels sont assurés par le Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique (CBNSA), en lien avec le Conservatoire Botanique National des Pyrénées et Midi Pyrénées (CBNPMP) pour la partie montagne des Pyrénées-Atlantiques.

Depuis 2014, le CBNSA s’est doté de l’Observatoire de la Flore Sud-Atlantique (OFSA), outil dédié à la connaissance de la flore sauvage sur ses deux régions d’agrément: Aquitaine et Poitou-Charentes. L'OFSA vise à collecter, rassembler, gérer, valider et diffuser toutes les informations récentes ou anciennes sur les plantes sauvages, produites par un réseau d’observateurs.
La finalité de cet observatoire est de fournir un socle fondamental de connaissances permettant d’orienter les actions de préservation de la biodiversité végétale sur l’ensemble du territoire, notamment sur les espèces rares et menacées.

Accès à l'observatoire : ofsa

  • Faune-Aquitaine

Issu du réseau Visionature et basé sur le système web interactif Biolovision, Faune-Aqutaine est le principal portail collaboratif sur la biodiversité en Aquitaine. Grâce à un site de saisie en ligne, grand public, amateurs et professionnels peuvent ainsi partager en temps réel leurs découvertes. Ce système participatif permet d’accumuler de la donnée naturaliste afin de mieux cerner l’évolution des populations d’espèces et leurs répartitions. Ce dispositif est géré par la LPO Aquitaine.

Accès au portail : Faune-Aquitaine

  • Nature 33

Afin de favoriser la diffusion de l’information environnementale en Gironde, le Département a initié en 2012 un partenariat avec l’Observatoire Régional de l’Environnement Poitou-Charentes (O.R.E.). L’objectif général est de développer auprès du public un porter à connaissance d’informations environnementales afin de contribuer au « droit à l’information du citoyen » et d’aider la prise de décision. Un Réseau de la Biodiversité en Gironde (RGB) s’est notamment constitué en ce sens pour participer à la démarche.

Accès au portail : Nature 33