Ouverture d'une plateforme de gestion et restitution des données faunistiques

publié le 25 avr. 2017

Après plusieurs mois de développement, la Cellule de traitement de l’OAFS ouvrira d’ici les prochains jours la plateforme 1.0 du Système d’Information Faune sur la partie aquitaine. Ses finalités consistent à nourrir les politiques publiques d’expertises faunistiques mutualisées et d’apporter un appui aux études et programmes de connaissance et de préservation du patrimoine naturel menés sur le territoire.

Rosalie des Alpes © Michèle THAMTHAM

Le projet 

Cette plateforme a été développée en interne à la suite des conclusions du Groupe de Travail orientations de l'OAFS (1). Elle s’inscrit dans le cadre d’une démarche collaborative d’Inventaire du patrimoine naturel, visant à favoriser une meilleure gestion et diffusion des données relatives à la faune, la flore, la fonge, les habitats naturels et le patrimoine géologique à travers la mise en cohérence et synergie des Systèmes d’Informations thématiques et des outils associés. Plusieurs échanges techniques ont ainsi été menés avec le Conservatoire Botanique National Sud-Atlantiques depuis 2015 sur la gestion des données d’occurrence de taxons.   

Ce SI Faune pourra être utilisé sans identification pour consulter des restitutions publiques sur la faune sauvage. En fonction du profil utilisateur, l’inscription au site donnera accès à des outils-réseau permettant la gestion de données d’observations, le porter à connaissance ou la mise en œuvre de travaux d’expertises
Sur simple demande auprès de la Cellule de traitement de l’OAFS, un organisme contributeur pourra également être implémenté sur la plateforme. Son intégration dans le système permettra la création d‘un espace réservé à l’organisme, géré par un ou plusieurs administrateurs, afin d’assurer la gestion des utilisateurs affiliés, des fiches de métadonnées et des données partagées dans le système.
Pour mener à bien ce projet, une refonte de la base de données de l'OAFS a été effectuée pour prendre en compte les principes de structuration de l'information recommandés au niveau national. Les données communiquées par le réseau entre 2013 et 2016 sont actuellement en cours de migration. La Cellule de traitement reviendra vers chacun de ces partenaires pour faire état des éléments partagés.

Quels outils? 

La cartographie en ligne permettra de consulter des données sur la distribution de taxons faune par groupe ou par espèce. Différentes restitutions seront proposées : pression d’observation, richesse spécifique, ancienneté des données. La diffusion tout public a été ouverte pour les mailles 10kmx10km, 5kmx5km et les communes. Une restriction de diffusion sera appliquée sur les données d’espèces dites « sensibles ». 
Les connaissances diffusées sur cette interface seront le reflet des informations connues et partagées par le réseau au moment de la consultationA ce stade, les informations sont implémentées sur la plateforme en fonction des droits communiqués par les acteurs ayant transmis des données : données publiques ou concédées publiques. La Cellule de traitement reviendra vers chacun de ces partenaires pour faire état des éléments partagés.

Ce catalogue a pour objectif de recenser les jeux de données mis à disposition du SI Faune, leur cadre d’acquisition ainsi que les acteurs impliqués. Le format de métadonnées proposé s’appuie sur celui de l’Inventaire du Patrimoine Naturel (INPN), coordonné par le MNHN.

Le carnet en ligne est un outil de saisie et de gestion de données d’observations sur la faune selon les formats standards nationaux. Ses fonctionnalités permettent aux organismes et aux utilisateurs d’organiser leurs observations au sein du SI Faune et d’assurer une meilleure traçabilité des données collectées (identifiant unique, fiche de métadonnées associée…).
La saisie est organisée suivant un relevé : une date, un lieu (point, ligne ou polygone), un à n observateur(s). Une ou plusieurs espèces peuvent être associées à ce relevé. Pour chaque espèce, plusieurs descriptifs d’individus peuvent être renseignés (stade, nombre, sexe, statut biologique,...).

La transmission de fichiers de données sera également prise en charge. 

Développements en projet pour la prochaine version

  • Intégration des référentiels-espèces (consultation/téléchargement)
  • Ouverture d’espaces réservés « autorité publique » / « territoire » pour la consultation de données
  • Intégration de l'interface de travail Liste rouge
  • Développement outil de saisie des données de suivis 
(1) GT orientations OAFS
Le Groupe de travail « orientations de l’OAFS » a été créé lors de la clôture du Conseil de gouvernance transitoire en février 2015. Sa composition est basée sur un nombre réduits d’acteurs volontaires et représentatif du réseau des contributeurs de l’OAFS. Un fois à deux fois par an, un bilan des activités et des orientations sont exposés et discutés avec ces membres.
Structures actuellement associées au GT : DREAL, Région, Université de Bordeaux
Association Régionale des Fédérations de Pêche et de Protection des Milieux Aquatiques d’Aquitaine, Bordeaux Métropole, CEN Aquitaine, Cistude Nature, Département des Landes, DREAL, ECOSPHERE, Fédération Régionale des Chasseurs, LPO Aquitaine, Muséum de Bordeaux (Ville de Bordeaux), PNR Landes de Gascogne, PNR Périgord-Limousin, Région, Société Linnéenne de Bordeaux, Union Régionale des CAUE, Union Régionale des Piégeurs Agréés d’Aquitaine
Ce GT est amené à évoluer au cours des arbitrages organisationnels à venir à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine.
Catégories :